" />

Le français, c’est chic !

          Ne nous voilons pas la face: malgré un passé colonial (indochinois) plus ou moins fastueux, le français est en perte de vitesse en Asie du Sud-Est et ne fait plus le poids devant l'anglais qui s'est imposé depuis longtemps comme 'lingua franca'.

 

          Or, il n'est peut-être pas inutile de rappeler, sans vouloir sauver les meubles à tout prix, qu'il y a, en anglais, environ vingt mille mots provenant directement du français et toujours en usage! A telle enseigne qu'une école de la province de la Saskatchewan (au centre du Canada) va jusqu'à conseiller à ses étudiants anglophones d'apprendre le français pour enrichir leur propre langue maternelle!

          Cela représente quand même 25 à 30% du vocabulaire anglo-saxon et ce ne sont pas les moindres puisqu'on les retrouve dans le domaine des sciences et des arts, la gastronomie, la diplomatie, la justice, les affaires, la poste internationale, le tourisme, l'humanitaire, le sport, la mode, les cosmétiques et en général dans tout ce qui est savant et raffiné, n'ayons pas peur de le dire!

          Car le français (cocorico!) reste une langue de prestige. Maigre consolation, certes, mais il suffit de voir, ne serait-ce qu'en Thaïlande, la façon dont il est détourné, utilisé, récupéré, exploité (ou mis en valeur, dans les deux sens du terme) à des fins publicitaires et commerciales par des établissements et des fabricants de produits locaux (nous ne faisons pas bien sûr référence à Carrefour ou L'Oréal, entre autres enseignes hexagonales).

 

          On peut même parler de francisation à outrance en voyant des condominiums (immeubles en copropriété) baptisés 'Grande de Paris' (près du lycée français de Bangkok), le 'Raffiné' (54 Sukhumvit 24, Bangkok) ou 'La Royale Beach', à Jomtien.


          On trouve, à Pattaya, le 'Grand Solé Hotel' et le 'Club Boesché': à cause de l'accent aigu (the typical French touch!) parfaitement injustifié, ceux qui ne connaissent pas le français peuvent penser que ça en est, mais naturellement, cela ne veut rien dire et sonne comme un leurre (… de vous plaire).

          Qu'importe, cela participe de la même démarche qui est de franciser une enseigne par souci de beauté linguistique. Et c'est tout à l'honneur du français qui, en dépit de son net recul, a encore de beaux restes...

          Précisons que le Club Boesché est un bar 'A Gogo'. Ce terme, popularisé aux États-Unis avant de suivre les soldats de l'Oncle Sam dans leurs lointaines escales, vient tout simplement de 'à gogo' qui est un redoublement plaisant de l'ancien français 'en gogues' (rien à voir avec les toilettes!) signifiant «réjouissance», en abondance, ad libitum

          Et on ne compte pas le nombre de centres de soins, salons de coiffure, spas (centres d'hydrothérapie), etc., qui ont des enseignes à consonance française comme 'Ma Mignonne', un salon de beauté sur Pattaya Klang.

          Impossible de lister toutes les appellations francisées (non… franchisées). Citons pour l'exemple: Boulevard de Jomtien (un complexe commercial cum résidence), Mignon Restaurant (à côté du précédent), Nirvana Couture Rooms (Jomtien soï 4), Noir (une discothèque branchée sur Pattaya Sai Saam), ou Chic Décor (un cabinet de concepts d'intérieur, à Pattaya).

 

 

          Sans compter les marques 'en français' produites localement: Naturel Huile de Camelia, Boncafe, Hygiene (un produit liquide à laver le linge), Confort (idem), Essence (idem), Audace Shampoing/Conditionner, Genie Cologne, Vaseline (lotion hydratante, de l'allemand Wasser, eau, et du grec elaion, huile)

 

          A noter la dérive sémantique (comme diraient les linguistes) de 'café': au départ, c'est un mot d'origine turque, désignant la graine, puis la boisson et enfin l'établissement où on la consomme, devenu un lieu public d'échanges socioculturels.


          On parle désormais d'internet-café ou de cybercafé (où l'on peut éventuellement amener sa bouteille d'eau… Mineré). Il y a maintenant à Jomtien le 'Dental Café', un cabinet dentaire dans le voisinage immédiat de 'News Cafe', 'Cuvée' (lounge, bar and restaurant) et 'Chateau Dale', des établissements qui n'ont qu'un lointain rapport avec la culture française mais qui s'en réclament implicitement. Sont-ce des plagiaires sans scrupules ou des vecteurs de la francophonie? That is the question…

Raymond Vergé


Post-scriptum:

          Pour mettre en évidence un autre 'French Paradox', soulignons que nous avons en Thaïlande, une famille royale francophone et francophile, mais cela ne semble pas suffisant pour ralentir l'érosion. Voir à ce propos l'article de Sarah-Eve Hammond et Pierre Queffélec paru dans le Gavroche d'octobre 2005 (Quel avenir pour la langue française en Thaïlande?

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/read.php?id=90).

          En outre, depuis cette publication, Son Altesse royale, la princesse Galyani, est décédée, sans véritable succession en ce qui concerne sa généreuse défense du français en terre de Siam...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Anglais  

Anglais (...) Origine des mots

En 1973, Thomas Finkenstaedt et Dieter Wolff, en se basant sur les 80.000 (quatre vingt mille) mots du Shorter Oxford Dictionary (3ème édition), ont établi dans "Ordered Profusion" la répartition suivante:

 

-français, y compris l'ancien français et le normand (ou anglo-français): 28,3%

-latin, y compris les mots scientifiques et techniques récents: 28,24%

-ancien et moyen anglais, vieux norrois et néerlandais: 25%

-grec: 5,32%

-étymologie indéterminée: 4,03%

-mots dérivés de noms propres: 3,28%

-toutes les autres langues: moins de 1 %

 

Il est à noter que cette estimation doit être prise avec beaucoup de prudence car de nombreux mots sont entrés dans l'anglais par l'intermédiaire d'une autre langue (par exemple des mots latins via le français normand). Ces problèmes de définition conduisent à des appréciations différentes. Ainsi la linguiste française Henriette Walter affirme de son côté que plus des deux tiers des mots anglais sont d'origine française, alors que les emprunts du français à l'anglais ne dépassent guère plus de 4 %.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

COMPLÉMENT ILLUSTRATIONS

Contrairement à ce que l'on pourrait croire,
cette école n'enseigne que le thaï et l'anglais.
"Langue de vous" est la traduction mot à mot du thaï
"Phasa khong khoun"...

(Cliquer éventuellement sur l'image pour en savoir plus)

 

Brochure de la Siam Commercial Bank:
en cadeau, des sacs pour Elle et pour Lui
avec la griffe parisienne !

Ci-dessus: marque de papier hygiénique polyvalent

 

Ci-dessus: une crème de beauté 'Made in Thailand' (MonChic!)

 

Sur la pochette (surprise!) d'une boulangerie (5 étoiles?) ouverte récemment dans le Central Festival Pattaya. Les produits sont plutôt bons, malgré ce slogan ahurissant de débilité naïve. Ils pourraient se renseigner avant d'imprimer n'importe quoi...

 

 Pub sur Pattaya Third Road

 

Salon de coiffure à ''The Avenue'' Pattaya

 

ESTEÉ: ils ont mis l'accent aigu sur le 'e' final:
même pas foutus de faire un plagiat correct!

Enseigne vraisemblablement copiée de

 

Le D'OR Spa, tout à côté de La Boulange, sur Pattaya Third Road...

 

Le D'OR Spa, affichage interne


Pattaya-Naklua Road


GOMMAGE DES POINTS NOIRS - ÉPILATION DES AISSELLES
(Central Festival Pattaya - Beach Road)
A noter que 'FRONGCÉ' est la version phonétique de 'FRANÇAIS' (à la siamoise)
 
 
Faites-vous manucurer par... Chez Nicky!
C'est sur Sukhumvit, à hauteur de Jomtien,
près du carrefour avec le soï Chayapreuk
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Même les Britanniques s'y mettent: cet établissement,
ouvert à Pattaya en 2008, n'a de français que le nom...



C'est Palai, allez savoir pourquoi...


C'est encore Palai...


Palai, c'est par là...


Une chose est sûre: Palai sera toujours Palai!




Na-Jomtien Beach Road




Na-Jomtien Beach Road


Jomtien Beach Road


Une vitrine à Bangkok
(Remarquez l'accent légèrement décalé, comme une apostrophe)
"AROYMAAK SUKHAPHAPHDEEMAK"
[Traduction: Délicieux et très bon pour la santé]


J'mappelle l'amour
[10-11-10, aéroport Suwannaphoom: cette Philippine,
résidant en Thaïlande, a acheté ce vêtement à Bangkok]


Une pâtisserie thaïlandaise à Bangkok
[Ce sont de délicieux petits choux à la crème: en thaï,
ça s'appelle 'ékhè' (comme c'est écrit). Ça vient du français 'éclair'!]


Une supérette à Pattaya
Bonbons caramels, esquimaux, chocolat...



En vente dans une mosquée de Pattaya:
des dattes BRANCHÉES. Keep cool & Dry!

Taimpu, je kieffe un max...

"Pattaya International Mardi Gras"le 23 janvier 2009

La municipalité de Pattaya et l'administration de la province de Chonburi, ainsi que plusieurs associations et "Central Festival Pattaya Beach", organisent pour la première fois le «Pattaya International Mardi Gras», une cavalcade extravagante d'appareils électroniques, sur Beach Road, dans le but avoué de promouvoir le tourisme...


La Défense Massage [Sexy Soapy Massage Parlor]

333 Soi Yaem Nuan, Rama IX, Huay Kwang,Bangkok.

On trouve aussi: Champs Elysee Massage, Versailles Massage,

Emmanuelle Massage, Catherine Massage...

 

THE BOOKSHOP "PAR EXCELLENCE"!

Enseigne sur Sukhumvit (Landmark Hotel), Bangkok [2010]

 


Walker, Les chaussures avec du vrai cuir

Boutique près de Sinlapakon University, Rattanakosin, Bangkok [2010]

 

 

Hall de l'aéroport international de Bangkok

 

 

Hall de l'aéroport international de Bangkok

 

Jomtien Beach Road

En thaï, cest:"khau-haï-deun-thang-doy-sawat-dee-phap'',

c.-à-d. ''Nous souhaitons que votre voyage se passe bien''

 

Panneau sur une route longeant la frontière birmane,
près de Mae Hong Song (crédit photo: Michel Vassal)

 

Cheval: Suapha-tchay, vêtements pour hommes (autoroute Pattaya-Rayong)

 

 


District de Tchaleum Prakiat, province de Buri-Ram.
Seuls quelques rares francophones ont l'occasion de voir cette 'affiche'.

Quant aux autochtones ils ne savent pas ce que cela signifie...

[crédit photo: moi-même - juillet 2011]

 

DESSIN DE STEPHFF 

VOIR L'ARTICLE DU PETIT JOURNAL (09-01-09):

Le français en Thaïlande joue l'atout cœur

http://www.lepetitjournal.com/content/view/35008/1013/

 

Sur le sujet de la Francophonie:


Lire aussi l'article du vendredi 30 janvier 2009
La France invitée d'honneur de la Foire internationale du livre de Bangkok


Lire aussi l'article du mardi 20 janvier 2009

L'enthousiasme thaïlandais toujours au rendez-vous !

Lire aussi l'article du mardi 23 octobre 2007

Le français au centre des débats cette semaine à Bangkok

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ESPRIT
CHAMONIX
Photo prise [incidemment/à l'improviste] le 01/10/10 vers 23h au carrefour Pattaya Taï/Saï Saam, pendant le feu rouge (et alors qu'il fait plus de 25º).
Voir ça sur une Thaïlandaise, c'est délicieusement et follement exotique. J'adore Pattaya [et la Thaïlande]!


Nouveau Siam (Pattaya 2nd Road - 12/12/10)


Nouveau Siam (Pattaya 2nd Road - 12/12/10)


Nouveau Siam (Pattaya 2nd Road - 12/12/10) bonjour
Roth rap djang mai prajam thang: bus privé (sans itinéraire fixe)


Pattaya Third Road (avant le feu rouge à l'angle du Soï 17, direction Jomtien)


Et en français dans le texte! 2ème ligne en partant du bas à droite:
SOUVENIORS... Ils fabriquent même des mots nouveaux. Trop forts!

GLACÉAU: même les États-Uniens ajoutent la 'French touch'
pour mieux vendre leurs produits. Mais la pub est géniale...
[cliquer sur l'image]


11/04/12: pub dans le métro aérien de Bangkok
TRESemmé   est une marque américaine fondée en 1947
C'est un jeu de mots en référence à Edna L. Emme, présidente
et porte-parole de l'industrie de la coiffure. Au départ, les produits
étaient uniquement réservés aux professionnels.


Khon Kaen (05/02/12)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Typiquement français, non?
[Talat/Marché Kéha, Thepprasit, Pattaya, 03/08/12]



30/09/2008
30 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres