" />

Pattaya: le marché de nuit sur Thepprasit

Emplettes vespérales au Keha Market



Malgré l'agitation touristique qui lui est propre, et en dépit de son jeune âge (moins d'un demi-siècle), Pattaya reste, par beaucoup d'aspects, une ville authentiquement siamoise. Un des exemples les plus parlants est le marché de Thepprasit qui se déroule immanquablement le vendredi, le samedi et le dimanche, de 18h à 22/23h, au pied des immeubles du «National Housing Authority», non loin de Sukhumvit.


Ouvert il y a une dizaine d'années, ce bazar nocturne est moins connu par les étrangers que celui du Soï Buakhao (qui se tient en journée, le mardi et le vendredi) mais les Thaïlandais ne s'y trompent pas et c'est, pour beaucoup, un rendez-vous hebdomadaire. Entre autres avantages, il y a de grands espaces de parking (autos-motos) et après le couchant, il fait naturellement plus frais.


 

Les camelots commencent à se mettre en place vers 17h. Tout est bien organisé, ordonné, aligné et propre (le sol est en dur). Vu la grande variété d'articles proposés, on pourrait dire que c'est un mini-Chatuchak, version balnéaire (d'ailleurs, beaucoup de marchands viennent de Bangkok: ici la concurrence est moins féroce).

 

 

Au début, c'était un quartier peu animé, donc peu achalandé, mais au fil du temps, il s'est développé. Maintenant il y a aussi des banques, des orfèvres, des agences immobilières, des boutiques, des magasins de meubles, des cabinets d'avocats qui s'activent en semaine, pendant la journée...

 

          Devant le bureau du placier, trônent une maison des esprits (san-phra-phoum) et une statue de Brahma (Phra Phrom), très sollicités par les marchands qui viennent prier et faire des offrandes (encens, fleurs, noix de coco, boissons…).

Non loin de là, on peut de faire masser les pieds au tarif indigène,

tout près d'un stand de moustiquaires en forme de tentes de camping.

Dans ce voisinage, on tombe sur des panneaux muraux de tout le panthéon hindou, avec en plus des tuniques et des écharpes sacrées, à côté de boutiques de sous-vêtements affriolants. C'est très éclectique.

          En continuant, on craque devant des cages remplies de chiots alanguis et rêveurs. [Trop cool, le iench...]


Dans le coin brocante/marché aux puces, difficile de ne pas se laisser tenter par un vase rituel ou une statuette.

Mais bien sûr, beaucoup de marchands proposent de la fripe: pantalons, t-shirts, robes, chaussures… On y vient aussi pour les jouets, les accessoires ménagers...


Si vous n'avez pas dîné, c'est le lieu idéal. Il y a tout un secteur
      dédié aux plats cuisinés, avec un très grand choix, sur plusieurs allées.

Fruits de mer, sushis, pâtisseries, sucreries, boissons, riz et nouilles, insectes, sauterelles, gros vers bien gras (delicatessen asiatiques), grenouilles, fruits frais de la province voisine de Chanthaburi, poulet frit de Hat Yai à l'ail haché croustillant, viande halal, viande séchée, plats à emporter ou à consommer sur place. On mange très bien pour par cher. Le tout avec l'extrême gentillesse et la grâce du bon peuple thaïlandais.

Raymond Vergé


 

Quelques témoignages pris sur le vif:

Michel Ducombs, résident à l'année:

«Je viens pour l'ambiance et les prix. C'est moins cher qu'en ville. En chinant un peu on trouve de véritables objets de collection».

Olivier Bertrand, touriste :

«C'est très agréable de se balader ici. Le coin restauration est fantastique. Tout le monde est détendu. Je repars rasséréné».

Gérard Laffont, autre résident:

«Je viens pratiquement tous les week-ends. Il y a toujours des nouveautés. C'est comme une kermesse, une fête paroissiale, ça me rappelle mon enfance, j'adore… ».

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

COMPLÉMENT PHOTOS
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~





 
Lampadaires sur de hauts mâts: des cygnes stylisés,
symbole de la sagesse et de la connaissance spirituelle...


Fiat lux

Shiva, la guerre, et Vishnou, la paix... (Pierre Dac)

Patchouli Chinchilla

Cage bleutée

Tu nous adoptes?

Maman!

Sieste: mot apparu en 1715; espagnol siesta, 1660;
du latin sexta (hora) «sixième heure, midi». [Source : Grand Robert]

(…) Il cligne ses yeux d'or hébétés de sommeil;

Et, dans l'illusion de ses forces inertes,

Faisant mouvoir sa queue et frissonner ses flancs,

Il rêve qu'au milieu des plantations vertes,

Il enfonce d'un bond ses ongles ruisselants

Dans la chair des taureaux effarés et beuglants.

[Leconte de Lisle - Poèmes barbares]


Elle était frisée comme un mouton, Valentine...

Vitamine C

Crevettes et poiscaille

Petits fours

Don't bring back your strawberry (Ramène pas ta fraise)!

Mélanges improbables

Embrochés

Sucreries variées

Y'a pas d'sushi, ça va le faire...

Faut pas manger épicé, du moins pas en même temps (Coluche)

Sauterelles craquantes sous la dent...

Vous prendrez bien un dernier ver?!

Mangues vertes, sauce relevée, miam-miam...

Chivas, la guerre...

Et numismate, avec ça...

Porcelaine et cristal

Chinoiseries

Vente à la bougie

Amulettes siamoises

Quelle soupleté, quelle agilesse!

De quoi faire les pointes

fripe, fripée

Je vous fais le maillot?

C'est ça, passe-nous un futal, on a l'air de quoi là?!

Bon, pour nous c'est... râpé!

Bric à brac

Dessous chics

Un jour, mon prince viendra...

Un jour, mon prince viendra... (bis)

A pleins poumons...

Les bras m'en tombent...

Cuba libre! (rhum + coca)

On n'est pas bien là, toutes les deux?!

Comme ch'te disais...

Bon ben, si tu m'écoutes pas... Va te rhabiller!

Allez viens, traîne pas...

Il fait faim...

Sens interdit?

Poulet frit de Hat Hyai (Sud de la Thaïlande) - Abattage rituel
[conforme aux prescriptions de l'islam]

Vasques sur braséros

Pommes canelle, longanes, lamaïs, pommes de rose, ramboutans...

Aventures culinaires

Floralies et spiritualité

Durian composition (avec et sans voile)...

Durio zibethinus [thou rian ทุเรียน]

Fruit volumineux (peut peser jusqu'à 4 Kg), dont la peau très épaisse forme une carapace hérissée de piquants. Il dégage à maturité une très forte odeur, ressemblant vaguement celle du gaz. Son odeur est si forte qu'il est interdit dans certains hôtels! L'intérieur du fruit est divisé en compartiments, chacun comportant une grosse graine entourée par la chair du fruit. Celle-ci est douce et crémeuse, le goût plutôt agréable lorsqu'on a fait l'impasse sur l'odeur ! Le durian se consomme soit nature, soit en dessert accompagné de riz gluant et de lait de coco. Rares sont les Européens qui l'apprécient, son odeur en faisant fuir plus d'un... Par contre, c'est un fruit très prisé des Thaïlandais. Ses graines rôties ou grillées sont utilisées comme les noix.

Ananas sculptés


Je t'en prie ne sois pas farouche, quand me vient l'eau à la bouche... (Gainsbourg)

Fidèle à son image...

Piments rouges: allumer le feu...

Les yeux dans le bouillon...

Gélatine à la guimauve...

Palpage de voûte plantaire

Coup de balais... rose

Eh, t'as vu mon scooter?

A vot'bon cœur

Qu'est-ce qu'il fait le monsieur?

Y'a pas trop de concurrence, ce soir je me tape la cloche...

Debout, les damnés de la terre

Debout, les forçats de la faim

La raison tonne en son cratère

C'est l'éruption de la fin

Du passé faisons table rase

Foule esclave, debout, debout

Le monde va changer de base

Nous ne sommes rien, soyons tout

C'est la lutte finale...


J'ai le casque, chuis chirdé (gueule de bois, en langue djeun's)

Froid devant...

Jeum'la ouej, grave...

Inoxydables, mes jeans...




05/02/2010
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres