L'hymne national thaïlandais

          Sans parler des cérémonies officielles où il accompagne le salut au drapeau et des cours d'écoles où les élèves en font leurs vocalises, l'hymne national thaïlandais est diffusé deux fois par jour, à 8h et 18h, dans certains lieux publics, ainsi qu'à la télévision et à la radio.

           La mélodie a été composée par le Professeur Phra Jendouriyang (1883-1968) en 1932, année du coup d'état qui, le 24 juin, mettait fin à la monarchie absolue (sous le règne de Prajadhipok, i.e. Lumière du Peuple, autrement dit Râma VII). Les paroles ont été écrites par le Colonel Luang Saranouprabhandh (1896-1954) en 1939, l'année où le Siam prenait le nom de Thaïlande ("Meuang Thaï ou Prathet Thaï", i.e. pays des hommes libres), sous le gouvernement de Phiboun Songkhram.

En voici une traduction (avec texte original et transcription phonétique)



Prathet Thaï Rouam Leuatt Neua Tchaatt Tcheua Thaï

La Thaïlande est faite de la chair et du sang de ses citoyens

 

 

Pen Pra Tcharatt Pha-Thai khaung Thai Thouk Suan

Le sol de la mère patrie appartient à ses enfants


 


Yoo Damrong Khong Waï Daï Thang Mouann

Et demeure leur soutien permanent sans exception

 

Douay Thai Louan Maaï Raksa Makkhi

Tous les Thaïs sont résolus à rester unis

 


Thai Ni Rak Sangop Tae Theungrop Mai khlaatt

Ils chérissent la paix, mais n'ont pas peur de combattre

 


Ekaratt Ja Mai Haï khraï khom Khi

Ils ne laisseront jamais personne les soumettre

 


Sala Leuatt Thouk Yaat Pen Tchaat Phli

Ils sacrifieront chaque goutte de sang pour la Nation

 


Thaleuang Prathett Tchaat Thaï Thawimi Tchaï Tchaiyo

Et garantiront au pays une éclatante victoire

Traduction: Raymond Vergé



16/04/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres