La vérité sur Bumrungrad

          En lisant le nom de ce célèbre hôpital international (haut lieu bangkokien du tourisme médical), difficile de ne pas faire le lien phonologique avec les ex-villes de l'ère soviétique: Leningrad (qui s'appela aussi Petrograd, puis de nouveau Saint-Pétersbourg) et Stalingrad (aujourd'hui Volgograd). On pense aussi à Beograd (ou: Belgrade)…


          Pourtant cela n'a bien sûr aucun rapport, ni avec un quelconque système communiste, ni avec la langue russe. Bumrungrad n'est pas la ville (grad, ou gorod) de Bumrun. Le nom de Bumrungrad n'est qu'une transcription (parmi tant d'autres) forcément erronée du thaï en caractères romains.

          Ce sont deux mots accolés qui n'en font plus qu'un et cela prête à confusion. Ce devrait être ''Bamrung-rat'', pour être si possible à peu près phonétiquement correct. Le mot thaï ''Bamrung'' veut dire nourrir, élever, soigner, entretenir. Il est associé au mot «rashtr» d'origine sanskrite, qui signifie l'état, la nation, et par extension, le peuple, les gens.

          Mais dû à une altération siamoisement simplificatrice, «rashtr» devient «rad» et «bamrung-rashtr» donne «bumrungrad», qui veut donc dire «soigner le peuple». Cela évoque quand même un peu l'esprit, ou du moins la terminologie, voire la dialectique, si ce n'est la propagande (le marketing ?), de l'idéal soviétique !


          Quant à la chaîne d'hôpitaux Samitivej (prononcé Samitivèt), qui, comme Bumrungrad, va ouvrir un centre médical à l'aéroport de Suvarnabhumi, (prononcé 'Souwanaphoom', i.e. pays de l'or) son nom d'origine également sanskrite veut tout simplement dire groupement/association (samiti) de médecins (vej).


Le BNH Hospital (prononcé bi-èn'èche, même par les Thaïlandais) déroge à la règle puisque ce sont les initiales de Bangkok Nursing Home, un des premiers centres de soins privés en Thaïlande, fondé sous Rama V par un groupe d'expatriés.


          Pour clore la liste des quatre établissements principaux, le Bangkok Hospital (qui a essaimé entre autres à Phuket, Koh Samui, Chanthaburi, Hat-Yai, Trat, Rayong et Pattaya) est plus facilement (sic) appelé Rong Phayabaan Krungthep par les locuteurs siamois…

Raymond Vergé

COMMUNAUTE – La CFE signe une convention avec les trois hôpitaux Samitivej [vendredi 25/03/11]

La Caisse des Français à l'Étranger (CFE) et les hôpitaux Samitivej du groupe thaïlandais Dusit ont signé hier une convention de tiers payant, après un an de négociations. Michel Touverey, directeur de la CFE, était hier présent pour conclure cet accord qui prendra effet au 1er mai 2011.

"Nous avons choisi Samitivej pour sa réputation et le fait que l'hôpital était candidat pour signer une convention", a déclaré hier au petitjournal.com le directeur de la Caisse des Français à l'Étranger (CFE) Michel Touverey, après la signature d'une convention avec les hôpitaux Samitivej qui prendra effet le 1er mai 2011. D'autres hôpitaux de Bangkok étaient demandeurs d'une convention, dont le Bumrungrad, l'un des établissements les plus importants de la capitale, mais le choix s'est porté sur Samitivej car la CFE est "arrivée plus facilement à un accord, notamment au plan financier", a ajouté Michel Touverey. Grâce à cet accord, les Français affiliés à la CFE qui se rendront dans les hôpitaux Samitivej n'auront plus à avancer totalement les frais d'hospitalisation car la Caisse des Français à l'Etranger s'occupera de payer une partie de la note à l'établissement hospitalier.

Deux des trois hôpitaux du groupe Samitivej sont à Bangkok, Sukhumvit soi 49 et Srinakarin; le troisième se trouve dans la ville de Sri Racha proche de Pattaya. Une convention de tiers payant avait été déjà signée en mars 2006 avec le Bangkok General Hospital, ce qui a suscité des contestations du côté de la communauté française de Pattaya qui attendait une convention avec un des hôpitaux de la station balnéaire. Le Bangkok General Hospital de Pattaya a soigné 5.000 Français en 2010 dont 700 hospitalisés, soulignait le mois dernier Daniel Sztanke, président de l'Assemblée des Français de l'Étranger (ADFE). "Cette convention signée avec Samitivej nous permet de renforcer la couverture sur Bangkok, où nous avons la majorité de nos assurés, tout en nous trouvant à quelques kilomètres de Pattaya grâce à leur établissement de Sri Racha", s'est expliqué Michel Touverey. Près de 2.000 familles françaises sont affiliées à la CFE en Thaïlande.

Melaine BROU (http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) vendredi 25/03/11



02/03/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres