Un havre de paix aux portes de Bangkok

            Koh Kred est une île sur le fleuve Chao Phraya, dans la province de Nonthaburi, au nord de Bangkok, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Don Meuang. Si vous voulez goûter au charme de la vie rurale et faire un voyage dans le temps, c'est le lieu idéal.

            Selon les sources historiques, un village du nom de "Kwarn Ar-marn" (ou village des poteries) y a été établi voilà plus de deux siècles, à l'époque où Thonburi, avant Bangkok, était encore la capitale du royaume de Siam, pendant le règne de Taksin le Grand.

          Auparavant, jusqu'au début du 17è siècle, ce n'était pas une île mais simplement une étendue de terre entourée par une large boucle du fleuve. En 1636, le roi Prasart Thong ordonna qu'un canal soit creusé à cet endroit pour 'court-circuiter' la boucle et ainsi accélérer la navigation. Le raccourci faisait gagner plus de 5 km sur la distance initiale. Ce canal fut appelé Klong Lad Kred Noi.


A l'origine, il ne faisait que 8 mètres de large, mais avec le temps et les forts courants, il finit par atteindre plus de cent mètres de largeur. C'est ainsi que l'île se forma et fut réellement séparée de la terre 'ferme'. On lui attribua d'abord le nom de 'Koh Salakun' mais elle fut ensuite rebaptisée 'Koh Kred' lorsque l'administration royale répertoria officiellement le district de Pakkred (dans son voisinage immédiat).

L'île fut par la suite aménagée par le roi 'Tai Sa' à partir de 1722. A cette époque, une importante communauté de 'Mon' (peuplades de Birmanie, le Myanmar actuel), avait commencé à immigrer en pays de Siam. Dans sa grande sagesse, le roi 'Tai Sa' leur offrit asile en leur proposant de s'installer à Koh Kred. Nul doute que l'endroit s'y prêtait mieux que tout autre et qu'il était ainsi plus facile de contrôler les nouveaux arrivants.

La plupart des réfugiés 'Mon' venaient du centre et du sud de la Birmanie. Fuyant les troupes du roi birman Alaungpaya (1711-1760), des milliers d'entre eux choisirent de s'exiler, notamment après la chute de leur capitale (Pegu) en 1757.

Plus tard, encouragés par le roi Taksin le Grand (1734-1782), ils finirent donc par s'établir à Koh Kred où ils fondèrent leur village qui devint rapidement célèbre pour ses poteries.


Aujourd'hui encore, elles sont reconnues comme étant à la fois les plus pratiques et les plus belles des poteries non vernissées.


[photo: Marie Normand]

A Koh Kred, il y a un grand marché d'objets en terre-cuite, ainsi qu'un musée et des ateliers où les artisans montrent au public les différentes phases du processus de fabrication. On peut y acheter des articles à des prix défiant toute concurrence.


Ce lieu hors du temps est aussi très populaire pour ses jardins d'arbres fruitiers, ses marchés pittoresques et ses restaurants sur le fleuve. Il compte également beaucoup de temples historiques (remontant à l'époque du royaume d'Ayutthaya) disséminés sur toute l'île, tel que le Wat Paramaiyikawat, le Wat Pak-Oaw, le Wat Poramai, le Wat Pilom, le Wat Chimplee,


ou encore le vieux Phra Chedi Mutao qui se penche sur le fleuve Chao Phraya. Certains temples ont des éléments caractéristiques de l'architecture birmane.


[photo: Marie Normand]

En outre, l'île est réputée pour ses spécialités de desserts traditionnels tels que le 'thongyod', le 'thongyib', le 'foithong', le 'khao chae' et la soupe à la banane crue.
         Des croisières sont possibles sur le fleuve autour de Koh Kred
depuis le quai du Wat Poramai Yikawat. Départs tous les jours à 9h, 11h, 13h, 15h et 17h. Coût du billet : 40 bahts/personne.


[photo: Marie Normand]

La plupart des visiteurs se rendent sur l'île en bateau depuis Bangkok (40 minutes environ). Plusieurs voyagistes organisent des circuits d'une journée à Koh Kred et certains proposent une continuation sur Ayutthaya. En sortie individuelle, le Chao Phraya River Express Boat Service vous emmène du Wat Rat Sing Khon (Soi Charoen Krung 74, près de Krungthep Bridge) jusqu'à Nonthaburi où vous pouvez prendre la correspondance pour Koh Kred. Une autre solution est d'aller en 'tuk-tuk' jusqu'à Pakkred et de prendre ensuite le ferry du Wat Sanam Nua au Wat Poramai. Départs en permanence. Coût de la traversée: 2 bahts.
                                                Raymond Vergé

Note complémentaire

Située sur l'île de Koh Kred (la seule île du fleuve Chao Phrya dans sa partie non salée), "Baan Dvara Prateep'' a la particularité d'être un centre de méditation qui n'impose pas de règles strictes à ses hôtes. Baan Dvara Prateep, littéralement, veut dire: "La porte qui s'ouvre sur la lumière intérieure".
       Plus que de simplement fuir le quotidien, les visiteurs sont invités à méditer en musique, à suivre des cours de méditation alternative, faire de la gymnastique avec le propriétaire et/ou participer à des classes de relaxation en apprenant l'artisanat traditionnel. Pour plus de renseignements, contacter le 08-18-45-54-45. Le site www.baandvaraprateep.com n'est plus accessible.



14/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres